Visite d'une cave gallo romaine dans le Gard

Où trouver du vin "romain"


C'est une surprise près de Beaucaire dans le Languedoc... et si près de la Provence, le long de la vallée du Rhône...

Tout près d'un ancien grand axe romain qui allait de l’Italie à l’Espagne (= la via Domitia), il y avait une propriété viticole romaine. En labourant une vigne, des vestiges de cette villa ont été retrouvés ainsi que des amphores...

La cave gallo romaine


"la cella vinaria" a été reconstituée d'après des écrits d'auteurs romains.
Elle est même en état de fonctionnement "à l'ancienne" le jour des "vendanges romaines" le 2 ème dimanche de septembre : trop tard pour cette année ... avec fouloir (à pieds), jarres en terre cuite, pressoir. On est frappé par l'énorme tronc d’arbre en chêne de plusieurs tonnes servant à presser les raisins.



Histoire du vin romain


Certes les cépages sont actuels, mais un vignoble romain a été reconstitué avec vignes, oliviers, pergolas.

De nombreuses recettes nous sont parvenues, décrites par les auteurs romains tels Caton, Pline, Columelle ou Palladius. 3 vins sont produits sur place en suivant fidèlement certaines d'entre elles.

Le vin romain était très consommé dans tout l'empire romain. Il est très différent du vin actuel, même si déjà il y avait une hiérarchie dans les vins avec un côté luxe. De plus on prêtait au vin des vertus médicinales.

Pour éviter de faire du "vinaigre", les romains n'avaient pas les même techniques de vinification que maintenant. Ils devaient utiliser les raisins sur mûris et ajouter du jus de raisin ou du miel pour obtenir un bon degré d'alcool et une bonne teneur en sucre.
Les vins devaient être aromatisés par ajouts d'éléments divers: épices, plantes, eau de mer...
Les vins étaient conservés dans des amphores scellées, bien répertoriées. Rien n'était laissé au hasard surtout pour les vins les plus vieux...
Le problème à cette époque était à la conservation, des vins comme de la nourriture d'ailleurs.

Trois vins archéologiques actuels


Ils ont un goût très différent des vins actuels :

Le mulsum (décrit par Pline l'ancien) vin miellé avec plantes et épices : un vin de fête que les hommes buvaient au gustatio (= à l’apéro) pour conserver la jeunesse

Le turriculae (décrit par Columelle) vin blanc sec, à l’eau de mer au fenugrec... que les romains dégustaient avec les huîtres et les poissons fumés

Le carenum (décrit par Palladius) vin doux aromatisé aux plantes, au jus de raisin aromatisé aux coings.



Amusant, n'est ce pas, une belle visite ou un cadeau original ?

Annie, 2011. Source: Mas des tourelles à Beaucaire.


Commentaire(s) du billet :

  • 3945
    avena sari
    26/05/2015

    Intéressant. J'aimerai bien gouter ça.

    Répondre

Ajouter un commentaire







Vous acceptez notre Politique de confidentialité (obligatoire pour poster un commentaire)