Le Champagne

L'histoire


La naissance du champagne remonte à la fin du XVIIème siècle avec la mise au point de la méthode «champenoise».

Dom Pérignon, contemporain de Louis XIV était un moine bénédictin, cellier et procureur de l’abbaye saint Pierre d'Hautvillers au nord d'Epernay. Selon la légende, suite à un pèlerinage à l'abbaye de saint Hilaire près de Limoux, il a réussi à maîtriser la fermentation du jus de raisin et à transformer un vin qui avait tendance à pétiller, en un vin clair à la mousse persistante.
Il a rencontré Dom Ruinart, un moine bénédictin universitaire qui plus tard va transmettre sa méthode son neveu. Ainsi va naître la 1ère maison de vins de Champagne en 1729...

D’emblée le Champagne a beaucoup de succès (le roi raffole des vins pétillants !). Longtemps le vin ne circulait qu'en fût et c'est Louis XV qui autorise la circulation des bouteilles, ce qui va permettre la circulation du vin de champagne. La production se développe...

Aire de production


Voici la carte très claire du CIVC, la Chambre interprofessionnelle des vins de Champagne:


L’aire de production du champagne est rigoureusement définie par la loi du 22 juillet 1927.

Le vignoble de 32 378 ha couvre 2 zones principales:
- la première: entre les villes de Reims, Châlons en Champagne et Château Thierry
- la seconde: autour de Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine dans l'Aube.

319 villages aux crus différents, chaque village se distinguant par l’échelle des crus.

Les crus
Un cru est un village où la vigne croît et donne un raisin qui, vinifié, présente des caractères propres.
La gamme des crus assigne, à chacun des villages d’une aire délimitée de production et sa place dans la hiérarchie de la qualité.
Les crus apparaissent en Champagne en fonction de la qualité du terrain et des raisins.

Les cuvées
En Champagne, beaucoup de vins sont produits par des négociants, qui achètent des raisins de qualités différentes, pour en faire des «cuvées». Le prix du champagne varie donc selon les années et l’abondance de la récolte...


Les différents cépages


Le champagne est issu de l'assemblage de 3 cépages autorisés par la réglementation.

- Le Chardonnay est une variété à raisins blancs (plus de légèreté et de fraîcheur)
- Le Pinot noir (apportant du corps et de la longévité)
-Le Pinot Meunier (apportant du fruité et de la jeunesse) sont des variétés à raisins noirs à jus blanc.

Comment fait on le Champagne


Les vendanges: fin septembre.

L’épluchage
Chaque grappe est examinée, tous les grains imparfaits sont éliminés.

Le pressurage
Il se fait dans un pressoir à vaste surface et peu profond pour ne pas abîmer les grains.
Traditionnellement, chaque pressoir reçoit 4 tonnes de raisins. Cette unité s’appelle un «marc».

Le pressurage est fractionné:

- Le remplissage de 10 premières «pièces» de 205 litres chacune, porte le nom de «cuvée».
- Les 2 suivantes, appelées « premières tailles », sont d'une qualité inférieure à la cuvée.
- La dernière pressée "deuxième taille" sert aux sous-marques car la qualité baisse.

Les moûts sont vinifiés classiquement comme un vin blanc; ils vont "dormir" quelques mois en tonneaux.

Il faut environ 2 kilos de raisins pour faire 1 bouteille de Champagne.

La fermentation
Elle dure plusieurs semaines. Au cours de l’hiver, le vin est soutiré à plusieurs reprises et devient ainsi parfaitement clair.

La cuvée
Tout l’art consiste à réaliser un mélange harmonieux et équilibré en mariant des vins issus d’années, de cépages et de crus différents. La qualité d’un heureux assemblage est généralement supérieure à la somme des qualités de chacun des éléments.

Si le vin d’une année est remarquable, on peut faire une cuvée qu'avec cette année; c'est le champagne millésimé.

La seconde fermentation en bouteille
Elle permet de transformer le vin en vin mousseux:

- Le tirage: On ajoute à la cuvée du sucre (24 g/litre) et des levures.
- La mise en bouteilles.
Les levures vont transformer le sucre en alcool et produire du gaz carbonique, responsable de l’effervescence.
- Cette 2ème fermentation en bouteille s’effectue lentement à basse température (11°).

Dégorgement des bouteilles
Au moins 1 an après le tirage en bouteilles (3 ans min pour les champagnes millésimés), les bouteilles sont «dégorgées», procédé d’élimination des dépôts dus à la deuxième fermentation.

La liqueur de dosage
Une fois ce dépôt expulsé, on le remplace par un vin plus ou moins sucré: la liqueur de dosage.
- Si on ajoute du vin pur, on obtient un champagne extra brut.
- Si l’on ajoute 1 % de liqueur le champagne est brut
- Si l’on ajoute 2 à 5 % de liqueur il est sec
- Si l’on ajoute 5 à 8 % de liqueur il est demi-sec
- Si l’on ajoute 8 à 15 % de liqueur il est doux.

Il ne reste plus qu’à remuer les bouteilles et les laisser encore reposer...

Comment acheter le Champagne


En lisant bien les étiquettes

Les mentions obligatoires
- L’appellation "Champagne" doit figurer en caractères très apparents sur l’étiquette et être répétée sur le bouchon de liège. Depuis 1999, le nom ou raison sociale de l’élaborateur est obligatoire, ainsi que la commune où il siège.
- La mention "brut", "demi sec", "doux" exprime la teneur en sucre du champagne.
- Le nom et l'adresse de l’élaborateur.

Vérifier la présence de la mention «CHAMPAGNE» sur le bouchon après ouverture.

Les mentions complémentaires
- Le millésime est le signe de caractéristiques exceptionnelles de l’année indiquée.

- «Blanc de blanc» : Champagne issu uniquement du raisin blanc (ou «Rosé») du Cépage blanc Chardonnay.

- Lettres qui correspondent uniquement à une classification d’enregistrement!

M.A. : Marque d’acheteur
ou marque secondaire d’un négociant (exemple champagne au nom du distributeur) ou marque d’un négociant commercialisant du champagne fait par un autre négociant ou vigneron.

C.M. ou C.R. : coopérative manipulante ou récoltante.

R.M. : Récoltant Manipulateur
le viticulteur élabore son champagne à partir des raisins qu'il a lui même cultivé.

N.M. : Négociant Manipulateur (marque principale).
Il élabore son champagne à partir de raisins achetés à d'autres vignerons.

Le numéro d’enregistrement de la marque auprès du CIVC (Comité interprofessionnel des vins de Champagne) figure sur les étiquettes.

Notes :
-Un négociant peut être manipulant sous la marque (N.M.) et sous marque d’acheteur (M.A.).
-Un consommateur peut faire étiqueter du champagne à son propre nom chez un RM ou chez un NM.

La capsule fiscale recouvrant les bouchons:
Verte en France elle indique le nom de l’élaborateur ou un N° commençant par les numéros de département «51», «10» ou «02» mais aussi «52» ou «77» départements qui font aussi partie de l’aire d’appellation.

Comment conserver le champagne


Le champagne est livré à maturité et ne gagne pas à vieillir chez nous. On peut cependant le garder quelques années dans une bonne cave:(5 ans et plus pour les bruts millésimés).

Garder les bouteilles horizontales afin que le liquide baigne le bouchon (pour éviter qu'il se dessèche et laisse échapper le gaz).

Une bonne cave, c'est quoi ? un lieu obscur et frais (15° max).Si on n'a pas de cave il faut au min un casier à bouteilles placé à l’abri de la lumière dans un lieu à température constante.

Comment rafraîchir une bouteille de champagne


Au sortir de la cave, il faut déposer la bouteille dans un seau à champagne rempli de glace et d’eau pour obtenir en 20 mn environ une température de 6° à 9°.

Éviter de «frapper» le champagne; le champagne ne se boit pas glacé ce qui lui ferait perdre une grande partie de son goût.

On peut aussi le mettre dans le réfrigérateur.

Comment boire le champagne





Les verres : flûtes ou coupes ?
La coupe classique de nos grands parents ne semble plus convenir aux bulles de champagne
Ces dernières années, le champagne est servi plutôt dans des flûtes qui sont hautes pour un meilleur visuel des bulles ! ... en forme de tulipe !
La tendance actuelle serait de servir le champagne dans des verres à vin blanc de forme évasée...

L'ouverture de la bouteille :
Tout un cérémonial est appliqué au service du champagne qui est un plaisir... Utiliser un sceau à champagne pour le rafraîchir, montrer l'étiquette, utiliser une serviette.
Ouvrir la bouteille dans un relatif silence ! Ne pas laisser partir le bouchon : attention aux convives !

Le service :
Servir chaque verre au 2/3, pas plus (5 verres pour 1 bouteille)
Tenir son verre par le pied pour ne pas réchauffer le vin.

A quelle occasion :
On peut boire le champagne tout au long du repas de l'apéritif au dessert.

Au cours du repas on le choisira plutôt brut. Il s'accorde bien avec les poissons et les fromages de champagne. On peut servir du Champagne rosé avec les viandes blanches et les plats du style exotique.

Au dessert, on choisira classiquement du Champagne "demi sec" qui s'accorde bien avec les plats sucrés. On peut servir du Champagne rosé qui s'accorde bien avec les desserts aux fruits.

On peut déguster le Champagne en dehors des repas. Alors on présente du champagne sec ou demi-sec avec classiquement le biscuit rose de Reims que l'on trempe dans son verre !

Le mot de la fin : quelle est la différence entre sabler le champagne et sabrer le champagne


Ces deux expressions sont différentes :

Sabrer nous vient des militaires qui, autrefois, débouchaient une bouteille en coupant le goulot à l'aide d'un sabre...

Sabler le champagne est une expression datant d'avant la révolution qui signifiait boire de l'alcool "d'un trait" en se référant à un terme de fonderie "sabler" signifiant couler le métal en fusion rapidement dans un moule en sable... ici le gosier !

Bonne journée !
Annie.

Pour en savoir plus sur le vin de Champagne et la nomenclature :
Le site du CIVC
Le site de la DGCCRF


Commentaire(s) du billet :

  • 826
    Miss-Apple
    07/12/2011

    Bonjour, Juste un petit ajout de Champenoise : le Champagne Brut ne se boit pas au dessert, contrairement à la pratique courante. En effet, le dessert est sucré et le Champagne parait donc "vert" (acide). Pour le dessert il faut donc préférer du Champagne Demi-Sec !

    Répondre

Ajouter un commentaire







Vous acceptez notre Politique de confidentialité (obligatoire pour poster un commentaire)