Comment préparer la rhubarbe

Avril, mai, c'est la saison de la rhubarbe qui revient pour notre grand plaisir :)



En premier lieu il ne faut pas oublier que seules les tiges sont comestibles. Au marché on n'achète que les tiges. Si on les cueille dans un jardin jeter les feuilles qui sont toxiques +++ je dis cela pour les citadins...



La préparation se fait en 2 étapes: éplucher les tiges et les couper en tronçons puis les faire dégorger.

Éplucher et couper les tiges en tronçons


C'est très facile bien que un peu fastidieux !

Couper les 2 bouts de la tige.
Laver avec soin.
La tige de rhubarbe étant filandreuse (comme le céleri en branche, les blettes et les cardes) il faut ôter les fils avec un couteau économe ou avec un simple couteau en appuyant sur la lame du couteau pour entraîner le maximum de fils.
Recommencer l'opération sur le pourtour de la tige puis la couper en tronçons




Faire dégorger


Ensuite il faut la faire "dégorger" dans le but de diminuer un peu son acidité et il faut savoir que les tiges de rhubarbe rendent beaucoup d'eau.
Cette opération n'est pas indispensable s'il s'agit de jeunes tiges très fraîches (par ex jeunes tiges cueillies soi même dans un jardin

Deux solutions:
1/ Mettre les dés de rhubarbe dans un saladier avec 3 à 4 cuillères à soupe de sucre et laisser dégorger une nuit.
2/ Si on est pressé, mettre les dés de rhubarbe avec du sucre dans une poêle et les faire cuire à feu doux: la rhubarbe rend ainsi de l'eau que l'on jette ensuite.

Quelques idées de dessert:


C'est le 1 er "fruit" du printemps (ou plutôt plante potagère !) qui va remplacer pommes et oranges... en attendant la suite... comme les cerises, les fraises... :-)
Tarte à la rhubarbe
Tarte à la rhubarbe et aux fraises
Compote à la rhubarbe
Muffins à la rhubarbe
Confiture à la rhubarbe et aux fraises...

Annie, avril 2013, maj 2016


Commentaire(s) du billet :

  • 4437
    Foise
    09/05/2016

    Bonjour, J'ai découvert assez tardivement (et je le regrette)une autre façon très simple de traiter la rhubarbe. 1) la rhubarbe n'étant faite "que de fibres", il est logique de ne pas l'éplucher ! 2)l'acidité de la rhubarbe est faite "d'acide oxalique" qui produit chez certaines personnes sensibles "des calculs d'oxalate de calcium", ajouter du sucre n'est pas une solution pour en éviter les effets. 3)Donc, la méthode la plus simple : Enlever les feuilles (toxiques) et les les petites parties brunes du pied de la tige. Garder précieusement la partie rose/blanche, la moins acide. Laver sans éplucher, couper en tronçons. Cuire à la vapeur (attention, ça cuit très vite!) Toute l'acidité se retrouve dans l'eau que l'on jette. Il devient inutile de sucrer !

    Répondre
    1884
    Christophe
    29/05/2013

    Ok, merci pour cette réponse !

    Répondre
    1883
    Annie
    28/05/2013

    Bonjour Christophe. Oui, c'est ce que j'ai entendu dire, la variété à tige rouge est moins acide que celle à tige verte et dans un jardin, plus la tige est jeune, moins elle est acide et filandreuse... Personellement je l'épluche et je fais toujours dégorger la rhubarbe dans du sucre...

    Répondre
    1881
    Christophe
    28/05/2013

    Je n'utilise pas souvent la rhubarbe, mais ma tante qui connaît bien le sujet me disait que la partie rouge est moins acide que la verte. Vous avez constaté une différence ?

    Répondre

Ajouter un commentaire







Vous acceptez notre Politique de confidentialité (obligatoire pour poster un commentaire)